3 questions à Julien Belon

Le repose oeil de la lucarne des rêves

le repose oeil de la lucarne a trouvé sa place dans le film, lié au destin des archives des années 70-90.

il est là, au tout début et en ponctuations dans le générique, assurant son effet de repose oeil !

397721_3563271540077_335354976_n

Trois questions par e-mail de Cendrine à Julien

  1. Comment tu t’es retrouvé dans cette histoire de lucarne des rêves ?

Par rencontre et découverte du fait que ma démarche visuelle est née de ma pratique musicale. Techniquement : outils numériques comparables : samplers bourrés d’échantillon et mode jeu semi aléatoires semi gestuels. donc une démarche visuelle qui vient de l’impro libre et de l’électroacoustique.

  1. C’est quoi ta démarche avec le repose oeil, et plus spécifiquement avec ces photos ?

Le repose-œil est un dispositif technique permettant de jouer des sons et des images choisis et classés au préalable dont je pense les associations (densité, vitesse, identification ou brouillement des sources, mouvements, contrastes, connexions …) de telle façon que le rendu constitue un phénomène stimulant des états de conscience modifié, imaginatif, pouvant aller jusqu’à l’hypnose.

  1. Comment as tu procédé ? Décris tes gestes sur ta machine pour arriver à ce résultat

J’ai d’abord normalisé les clichés photo que tu m’as confiés dans un format standard carré ajusté en contraste et couleur pour gagner en efficacité visuelle à grande vitesse… Ensuite j’ai paramètré l’outil vidéo du repose-oeil qui me permet de me balader dans ces images à différentes vitesses avec des effets de déformations et de superpositions en ‘couches’ avec des modes de fusion des couches variés. Puis je joue en live avec ces paramètres les faisant évoluer avec un clavier midi et des boutons numériques en écoutant de la musique, en l’occurence l’Apocalypse de Jean de Pierre Henry (1968)

J’ai enregistré « le flux », que je réintègre dans le pool d’images initial constituant ainsi un lot de génération 2 aux possibilités plus complexes. je joue ensuite avec le même genre de paramètres sur l’ensemble des images génération 1 et les films de génération 2, j’enregistre et ça donne une génération 3 …etc . Je t’ai confié une sélection de rush qui aurait pu constituer un live vidéo dans un contexte différent.

Extrait 96 du repose-oeil de la lucarne des rêves 

le repose-oeil de la lucarne des rêves *Extrait 096 from cendrine ROBELIN on Vimeo.

Sauf objection de la part de participants, j’ai hâte de découvrir ce que peut donner le jeu de ces images en performance live !