En route vers le montage !

Regard vers mai 2015 - Première session de montage à Périphérie

Jusqu’ici, j’ai pu défrayer les frais d’écriture et de tournages avec le soutien de la Région Poitou Charente, du département des Charentes et la bourse Brouillon d’un rêve  (SCAM). Maintenant, il est temps de travailler avec la monteuse du film. Cette monteuse est Claude Mercier. Nous nous étions rencontrées au CREADOC  où elle intervenait dans le suivi des projets des étudiants. Terre-à-terre, riche de son expérience avec les bandes analogiques, Claude offre à mon travail le répondant nécessaire. Nous faisons une bonne équipe, complémentaires.

La lucarne des rêves a été retenu pour une résidence de montage au centre de création cinématographique Périphérie. C’est le lieu parfait pour travailler avec Claude. Seulement, il est nécessaire de trouver des fonds pour le salaire de Claude et le film est sans budget réel.

Ce film travaille dans une ambiance de partage et de joyeuses collaborations depuis le début, une campagne de financement participatif est lancée sur Touscoprod :

 

 

la campagne a été bouclée le 25 mai 2015, avec 120 coproducteurs venus de différents pays ( France, Espagne, Italie, Etats Unis, Japon, Suisse, Canada, Russie )

Ce fut l’occasion de belles rencontres, mais cela demande une énergie folle à n’en plus dormir.

Heureusement, c’est parti pour 9 semaines de montage !